Des Douze premiers compagnons de Saint François

abord, il faut considérer que le glorieux Messire saint François dans tous les actes de sa vie, fut conforme au Christ béni : car, comme le Christ, au début de sa prédication appela douze apôtres à mépriser tout ce qui est du monde et à la suivre en pauvreté et dans les autres vertus, ainsi saint François, au début de la fondation de son Ordre, choisit douze compagnons qui embrassèrent la très haute pauvreté.

La dernière scène - Giotto 

Et comme un des douze apôtres du Christ, réprouvé de Dieu, finalement se pendit par la gorge, ainsi un des douze compagnons de saint François, du nom de frère Jean de la Chapelle, apostasia et finalement se pendit lui-même par la gorge. Et ceci est pour les élus un grand exemple et un motif d'humilité et de crainte, lorsqu'ils considèrent que nul n'est assuré de devoir persévérer jusqu'à la fin dans la grâce de Dieu.

Et comme ces saints apôtres furent pour le monde entier admirables de sainteté et remplis de l'Esprit Saint, ainsi ces très saints compagnons de saint François furent des hommes de telle sainteté que, depuis le temps des apôtres, le monde n'eut pas d'hommes aussi admirable et aussi saints: car l'un d'eux fut ravi jusqu'à troisième ciel comme saint Paul, et celui-là fut Gilles ; un autre, frère Philippe le Long, fut touché aux lèvres par l'ange d'un charbon ardent, comme le prophète Isaïe ; un autre frère Sylvestre, parlait à Dieu, comme un ami à son ami, à la manière de Moïse; un autre volait par la subtilité de son intelligence jusqu'à la lumière de la divine Sagesse, comme l'aigle, c'est-à-dire comme Jean l'Évangéliste, et celui-là fut le très humble frère Bernard qui expliquait avec une très grande profondeur la sainte Écriture; un autre fut sanctifié par Dieu et canonisé dans le ciel alors qu'il vivait encore sur la terre, et celui-là fut frère Rufin, gentilhomme d'Assise.

Et ainsi ils reçurent tous le privilège de signes singuliers de sainteté, comme il se verra par la suite.