Dialogue interreligieux à Assise

l peut être très instructif de se pencher sur le dialogue interreligieux pratiqué à Assise, à la lumière de la vie de Saint François. Les résultats de cette analyse peuvent surprendre certains lecteurs.

Allons y !

D'abord saint François a voulu aller prêcher la bonne parole aux musulmans pour les convertir. ( Et oui à cette époque on n'avait pas peur d'affirmer sa foi même au péril de sa vie !)


François partit sans crainte avec quelques compagnons, affronter le Sultan des Sarrasins en Syrie. Qui pourrait nous le décrire tenant tête avec intrépidité parlant avec courage, répondant avec assurance et chaleur à ceux qui insultent la religion du Christ? Car il fut arrêté par les gardes avant même d'arriver au sultan, accablé d'injures, de coups mais il ne frémit pas; on le menace de mort, il ne se trouble pas; on lui promet le supplice, il ne s'émeut pas. Après avoir été le jouet de tant de haine, il est enfin reçu avec beaucoup de courtoisie par le sultan, qui lui donne tous les signes de faveur et lui offre de nombreux cadeaux pour essayer de fléchir ainsi son âme vers les richesses du monde. Mais à constater que François repousse énergiquement tous ces biens, il demeure stupéfait, le regardant comme un homme extraordinaire. François propose au sultan d'entrer dans un brasier avec des prêtres de Mahomet et le feu déciderait... Devant le peu d'enthousiasme des candidats locaux, Saint François propose d'y aller seul !

Saint François et le sultan: Epreuve du feu- Giotto

Le sultan est convaincu il lui accorde de revenir souvent le voir et lui permet à lui et à ses compagnons de pouvoir prêcher partout ou il leur plaira. En plus il leur donne un sauf conduit: un signe grâce auquel personne ne peut les offenser.


Ayant donc reçu cette généreuse permission, Saint François envoie deux à deux ses compagnons dans diverses régions pour y prêcher la foi du Christ.

Lui même ayant choisi un pays il y arrive et entre dans une auberge pour s'y reposer. Or il y avait la une femme très belle de corps mais d'une âme sordide, et cette femme maudite incite saint François à pêcher. Saint François lui dit «  J'accepte, allons au lit »

Et elle le mene dans sa chambre, saint François dit «  Viens avec moi, je te mènerai à un lit beaucoup plus beau.» Et il la mène à un très grand feu qui brulait dans cette maison. En ferveur d'esprit il se dépouille tout nu et se jette à coté de ce feu sur le foyer embrasé; et il invite cette femme à se dépouiller et à aller s'étendre avec lui sur ce beau lit de plumes. Et comme il demeure longtemps ainsi le visage joyeux, ne brulant pas, ne noircissant pas, cette femme, épouvantée par ce miracle et touchée dans son cœur, non seulement se repent de son intention perverse mais se convertit parfaitement à la foi du Christ, tant et si bien qu'elle convertira elle même beaucoup d'autres âmes dans ce pays.

Après quelques temps, François décide de revenir en Italie, il réunit ses frères et retourne près du Sultan pour lui dire au revoir. Le Sultan lui dit: je me convertirai bien volontiers mais je risque d'être tué si je le fais maintenant et toi aussi. Tu dois continuer ta mission et j'ai encore beaucoup de choses à accomplir. Apprend moi comment je pourrai être sauvé ?

Saint François lui répondit: «  Seigneur , je vais te quitter maintenant. Après ma mort, s'il plait à Dieu, je t'enverrai deux de mes frères de qui tu recevra le baptême du Christ et tu sera sauvé »

Et c'est ce qui arriva ensuite.


Alors le dialogue interreligieux ? Jugez vous même !

 

 Ah j'oubliais, juste pour vous éclairer encore si jamais vous aviez un doute!

Rappelez vous l'épisode de la vision de frère Pacifique. Frère Pacifique, un jour priait devant un crucifix à l'extérieur d'un sanctuaire ou François était entré pour prier. A peine frère Pacifique était il entré en prière qu'il fut ravi en extase, dans son corps ou hors de son corps, nul ne le sait, Dieu le sait. Il vit dans le ciel une foule de trônes dont l'un, plus élevé que les autres, rayonnait de gloire et d'éclat de toutes sortes de pierres précieuses. Admirant sa splendeur, il se demandait quel était ce siège et pour qui il était préparé. Et soudain il entendit une voix lui dire:«Ce siège fut celui de Lucifer, et c'est le bienheureux François qui l'occupera à sa place.»

Lorsque Pacifique eut repris ses sens,François vint vers lui. Aussitôt le frère se jeta aux pieds de Saint François en disant « Père pardonne moi mes péchés .......» François le releva et devina que Pacifique avait eu une vision. Pacifique demanda alors à saint François:  « Frère que penses tu de toi même ? » François répondit: « Je pense que je suis pêcheur plus qu'aucun homme au monde »

Aussitôt frère Pacifique entendit dans son cœur la voix qui lui disait:« A ce signe tu reconnais la vérité de ta vision: de même Lucifer a été précipité de son trône à cause de son orgueil, de même le bienheureux François, par son humilité, méritera d'être exalté, et y prendra place. »


Conclusion: si Saint François occupe maintenant le trône qui était celui de Lucifer avant sa chute, il n'est pas étonnant que Lucifer ait choisi Assise pour en faire le centre du dialogue interreligieux.